Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2010 3 03 /02 /février /2010 00:01

Moi, j'aime aller surfer sur les blogs des collègues dessinateurs, en témoignent les nombreux liens que je vous ai balancés ces derniers temps !

Sur les blogs de BD, ce que j'apprécie le plus, c'est quand le mec (ou la nana) explique quelle est sa technique de travail pour faire ses dessins super jolis !

Alors du coup, je vais vous expliquer la mienne !
(et si vous vous en cognez, quittez cette page et revenez vendredi !
Je vous expliquerai comment je ponds d'aussi sublimes chroniques du Vendredi...)


Etape 1 : trouver une idée

Je trouve toutes mes idées de gags nazes en suivant un rituel bien précis !
Je commence par m'enduire le lobe des oreilles de moutarde à gros grains.
Ensuite, je me déshabille complètement et je mets des bottes de pêche.
Puis je me fume une aubergine en écoutant du Francis Lalanne.
Là, imanquablement, je vomis !
Et, comme par enchantement, les gags à la con fusent de partout !

Je devrais peut-être essayer de fumer des poiraux, j'aurais peut-être des idées de scénarios géniaux, qui sait...


Etape 2 : à la mine !

Je fais un crayonné rapide avec mon beau porte-mine Pentel (0.7mm) sur un papier quadrillé bleu (du genre qu'on trouve dans les cahiers d'écoliers).

C'est une étape cruciale mais fatigante car tout est à faire !
Et vu que c'est fatigant (vous me connaissez, depuis le temps), ce n'est pas l'étape que je préfère !

Pour le strip ci-dessous, ça m'a pris près de 30 minutes.

01-crayon

Etape 3 : vive l'informatique !

Une fois le crayonné fini, je scanne en noir/blanc et ça donne un gribouillis infâme comme vous pouvez le constater...
02-nb
Etape 4 : bleu de travail

Puis à l'aide mon programme de dessin (un Corel Draw pourris datant de 1932), je passe tous les traits en bleu clair !
Et le gribouilli reste infâme, mais en bleu...
Ensuite, j'imprime tout ça sur une bête feuille toute simple.
03-bleu
Etape 5 : levez l'encre !

Là, j'attaque la partie que je préfère : l'encrage !

Après m'être cassé la nénette à travailler à l'encre de chine comme les grands pros de la BD, je suis passé au stylo feutre.

J'utilise en général trois stylos :
°un "Faber-Castell Ecco Pigment épaisseur 0.3" pour les traits moyens
°un même mais en épaisseur 0.1 pour les traits super fins (hé oui, il ya quelque chose de fin dans mes BD...)
°un stylo "Pilot Paper-Mate" pour les traits moyens à épais

Et là, je m'amuse vraiment !

Les étapes 3, 4 et 5 m'ont pris 40 minutes
04-encrageEtape 6 : en couleur (de mouches)

Là, je scanne mon dessin encré en N/B et, mircale de la technologie, le bleu n'apparaît pas !

Puis, toujours avec Corel Draw, je mets pleins de petites couleurs !
Vu que je suis un gros amateur, je remplis mes surfaces (un peu comme avec Paint) !
C'est archaïque comme procédé, mais ça me convient...

C'est un travail qui dure dans les 30 minutes.
05-couleursEtape 7 : je suis une bête de texte...

Je suis tellement flemmard que je n'écris plus à la main !
J'ai téléchargé des jolies polices qui font très BD et je les utilise pour remplir les phylactères (ça veut dire "bulles" mais je ne sais plus en quelle langue...).

J'écris tout ça en 20 minutes et tout est fini  en 2 heures !

Pour le résultat final, rendez-vous demain...

Partager cet article

Repost 0
Published by alain - dans Gags pourris
commenter cet article

commentaires

alain 05/02/2010 22:54


Pendant des années, je faisais mon crayonné en bleu, je le fais d'ailleurs toujours quand je suis à la bourre...
Je trouve juste le crayon bleu trop gras et je prends plus de plaisir à dessiner avec un crayon traditionnel.
Et comme le plaisir est mon principal moteur...


NoTTo 05/02/2010 18:23


TRES intéressant comme article! Merci beaucoup beaucoup.
Pour info, je crayonne directement au crayon bleu. Ainsi je gagne plus de temps que vous.


Présentation

  • : Le blog de alain
  • Le blog de alain
  • : Vous avez devant vos grands yeux pétillant de malice, le résultat de nombreuses heures passées à gribouiller fiévreusement de mes petits doigts boudinés. Allez-y, délectez-vous, c'est moi qui régale !
  • Contact

Recherche