Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mars 2009 1 30 /03 /mars /2009 12:11

Ami internaute, je suis une merde !

 

N’ayons pas peur des mots : je suis une grosse merde pour n’avoir rien publié sur ce blog jeudi et vendredi passés !

 

Je devine sans peine le désespoir abyssal (d’ailleurs, je cause également à mon épouse un désespoir « habits sales » en les laissant négligemment traîner un peu partout dans l’appartement…), le désespoir abyssal, disé-je, de ce silence de ma part !

 

Je te vois, guettant fébrilement la venue de la contrepèterie du Jeudi ou te régalant d’avance à l’idée de lire la désormais fameuse chronique du Vendredi !

 

Il n’en fut rien et pour cela je te dois des explications !

(en fait, c’est pas vrai, je ne te dois rien du tout et je m’en cogne éperdument de n’avoir rien posté depuis mercredi, mais ça faisait une jolie introduction …)

 

Sache d’abord que cette absence de ma part est complètement indépendante de ma volonté !

 

C’est simple, je suis victime d’une terrible malédiction !

 

Au départ, je ne me doutais de rien, je pensais naïvement qu’il s’agissait de la fatalité, aveuglé que j’étais par une éduction cartésienne qui fait que, pour moi, tout ce qui touche de près ou de loin à l’ésotérisme et autres conneries du même tonneau a autant de crédibilité que la présence d’une fiente d’esturgeon sur un poil de cul de yack diabétique !

 

Et puis, j’ai dû me rendre à l’évidence !

Lorsque le sort s’acharne ainsi, la fatalité a bon dos, mais faut pas pousser !

 

J’ai vraisemblablement été envoûté par une de ces fameuses chaînes de l’Amitié que je reçois sur mon mail 15 fois par jour !

Vous savez, ces fameux emails qui menacent de vous faire prendre sauvagement par des caribous sodomites si vous ne les transmettez pas à 7'542 amis dans les 17secondes…

Moi, en général, je les efface directement, pasque ces débilités me cassent les burnes comme c’est pas permis !

 

Et je pense que je n’aurais pas dû !

 

Un de ces mails a certainement été envoyé par un Chaman bulgare spécialiste des sciences occultes et autres marabouteries qui a volontairement aspergé son clavier d’ordinateur de semence de poulet occis selon les rites vaudous afin que ses malédictions se réalisent !

 

Et du coup, ça y est : je suis maudit !

 

Le sortilège est fort tenace puisqu’il dure depuis des années déjà (ça a vraiment dû le contrarie, l’autre con de Bulgarie, que je mette son courriel à la corbeille…) !

 

Donc, depuis 2006, je suis victime d’une succession d’accidents inexplicables et surtout plus ridicules les uns que les autres !

 

Par exemple, en avril 2006, à la fin d’une répette de théâtre, en faisant le con avec un ballon de basket (qui n’avait rien à foutre là d’ailleurs), je sens une effroyable douleur me terrasser !

Le verdict est sans appel : déchirement du diaphragme !

 

Je ne vous dis pas comme mon toubib se retenait de rire lorsqu’il a posé son diagnostique !

 

Septembre 2006, en me levant de mon lit précipitamment pasque j’étais à la bourre pour aller bosser, je marche sur mon chien qui, le fourbe, avait profité de la complicité de l’obscurité pour venir se coucher au pied de mon plumard ! Je me pète la gueule de tout mon long avec la souplesse d’une brique en ciment !

Résultat des courses : 3 cotes décollées (les miennes donc, le chien n’a rien eu à part un fou rire…)

 

Octobre 2006, je me déchire les ligaments à hauteur de la cheville gauche (celle qui est à côté de la droite) en jouant au badminton ! Accident banal s’il ne s’était pas produit quelques jours avant que je n’effectue un déménagement…

 

Mai 2007, en pleine générale de théâtre, je me casse la figure sans aucune raison valable et me foule la même cheville !

 

En 2008, pas d’accident ! Je me croyais tiré d’affaires !

 

Je me trompais, puisque mercredi soir dernier, en sortant de l’épicerie où j’étais allé acheter de la bière et du fromage en vue de la répette de théâtre (et oui, bière et fromage sont des ingrédients indispensables pour nos préparations de spectacles), je marche dans un nid de poule (après le chien, la poule…) et me fait une monstrueuse entorse à cette putain de cheville gauche que je ne vais pas tarder à faire amputer si elles continue à me faire chier comme ça !

 

Et ce un mois avant nos représentations théâtrales et une semaine avant un déménagement (oui, je déménage souvent…) !

 

Donc, jeudi et vendredi, plutôt que d’entretenir mon blog, je soignais ma cheville qui me faisait un mal de chien (encore lui !) !

 

 

 

PS : cette chronique est véridique à 100% et finalement, c’est pas trop grave, comme malédiction !

Je rigolerais moins si je devais subir les assauts amoureux d’une horde de caribous malsains mais fort bien membrés…

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Steeves 30/03/2009 21:15

Nouvelle rubrique du lundi:
Les excuses à la con, y compris guide sms de dégonflade et en cadeau pour la première édition un vrai porte-clés repousse belle mère avec fonction antipuces et épile sourcils!

debuade 30/03/2009 13:42

Là, franchement... Bon, tout à fait d'accord avec le commentaire de Catherine, mais en plus: depuis quand un dessinateur a besoin de ses chevilles pour dessiner? Hein? Et le chien, il pouvait pas te lècher les chevilles? Un marabout du Juskauboutistant m'a un jour révélé, outre le fait qu'Elvis se portait très bien et que son pacs avec John Lennon était une réussite, que la bave de chien, plus facile à trouver que la bave de torve ou de sloar géant, avait de puissantes vertus curatives... A bon entendeur, salaud - mon week-end a en effet été gâché par l'absence de mise à jour jeudi et vendredi, d'où la pluie déchirante de samedi!

Catherine 30/03/2009 13:25

Ben cette fois, t'as plus d'excuses, mais qu'une seule bonne et unique raison de rester assis...derrière ta planche à dessin et/ou nous concocter une fameuse chronique du vendredi... que je lirai samedi (à cause du décalage horaire) et peut-être (parce que j'aurai surement d'autres choses à faire) mais me rattraperai en rentrant !lol

Présentation

  • : Le blog de alain
  • Le blog de alain
  • : Vous avez devant vos grands yeux pétillant de malice, le résultat de nombreuses heures passées à gribouiller fiévreusement de mes petits doigts boudinés. Allez-y, délectez-vous, c'est moi qui régale !
  • Contact

Recherche